4.14.2017

City : Brest

Je vous ai déjà parlé de Brest la semaine dernière, mais j'avais envie de vous en reparler un peu plus en détail, 
comme un "city guide" de mes adresses et endroits préférés dans la ville.

____________________________________________________________________________________________
CENTRE VILLE
____________________________________________________________________________________________

quartier préféré : 
nous avons habité pendant trois ans le quartier de Recouvrance dans un petit appartement au second étage d'un immeuble un peu gris mais joli, d'où j'aimais entendre les cornes de brume des énormes bateaux qui entraient au port. J'ai souvent eu droit à des remarques, des questions, "ce n'est pas trop bruyant?" tant ce quartier est lourd d'histoire, de marins à la dérive et de rues un peu grises. Moi je m'y suis sentie bien, et j'ai été très loin de ressentir tout ce que tout le monde pouvait dire, pour moi Recouvrance est un quartier assez calme, très bien situé dans la ville, à proximité de la rade, du nouveau quartier des Capucins dont je vous parlerai plus bas et d'une vue imprenable sur la mer. A Recouvrance je me sentais un peu en dehors de la ville, espacée des magasins, des restaurants, j'ai adoré - et détesté - ses rues en pentes et y découvrir la mer au sommet, me balader dans ses parcs, y attendre le tram ou lire un livre sur un banc, c'était un peu mon refuge quand je souhaitais sortir sans pour autant voir trop de monde. Avant que le quartier des Capucins ne soit terminé, nous allions faire du skate dans la longue descente qui prolonge le bâtiment et j'adorais ces moments au couché du soleil, à regarder la rade à travers les grillages et découvrir chaque recoin, chaque jardin des environs. Si vous souhaitez découvrir mon quartier, vous ne pouvez pas vous tromper, il s'agit de traverser le pont de Recouvrance que je pense vous apercevrez de loin. (une autre de ces choses qui me manqueront à Brest, mes trajets sur le pont pour regagner la ville ou rentrer chez moi, le bruit du vent sur les pylônes les yeux rivés vers le château et la rade dont je ne voyais le bout en cas de tempête, caché par les bateaux venus se mettre à l'abri.)

la rue de Siam :
la rue de Siam est un autre de mes quartiers préférés de Brest, elle commence juste après le pont de Recouvrance et s'arrête au niveau de la place de la liberté, juste avant la rue Jean Jaurès où vous trouverez les grandes enseignes telles que H&M, Mango ou Zara. La rue de Siam est elle beaucoup plus calme et agréable avec ses rangées de magnolias fleuris au printemps, on y retrouve des marques plus haute gamme dont Maje et Sandro. C'est aussi en haut de la rue de Siam que se tient le marché de Brest, tous les dimanches matin. 

faire les magasins :
En ce qui me concerne, j'aime beaucoup regarder les vitrines des boutiques de Siam, récemment d'ailleurs un nouveau magasin de décoration a ouvert ses portes haut de Siam, "Rive gauche", et je crois que si j'étais encore à Brest, j'y aurai presque élu domicile tant ce qu'ils proposent me plait, de la décoration épurée, des bougies (dont je vous ai déjà parlé ici) et même des petites cuillères étoiles ! Rue de Siam, il y a aussi évidemment la librairie Dialogue où je me suis fournie en romans et livres de mode pendant ces trois dernières années. Elle est très agréable, spacieuse, avec beaucoup de choix de lecture et plein de petits coins pour s'installer un livre à la main, ou autour d'un café au sous-sol. Si vous souhaitez vous balader, parallèlement à la rue de Siam se trouve comme j'aime à l'appeler le "quartier des robes de mariées", c'est également là que vous trouverez les dépôts ventes de la ville.

emprunter un livre, dessiner, danser :
Récemment réaménagés dans des anciens entrepôts de la marine, le quartier des Capucins se situe juste après Recouvrance. C'est un gigantesque bâtiment dont la structure a été respectée mais les murs aménagés pour construire une médiathèque (dont je vous conseille également la visite pour son architecture), un cinéma et d'autres magasins qui n'ont pour l'instant pas encore ouvert. En attendant, vous pouvez toujours vous y rendre pour découvrir ce lieu gigantesque, y prendre le téléphérique ou assister aux nombreuses animations qui y ont lieu, des concerto de piano aux démonstrations de danse, de skate ou de roller, vous serez également surpris du nombre de photographes qui s'y retrouvent !

la marina du château :
Un autre de ces endroits qui me feront regretter Brest est la proximité du port de plaisance. Pour tout vous dire, il me suffisait de traverser le pont et de descendre les escaliers qui longent le château pour y arriver. J'adore cet endroit et si j'avais dû vivre plus longtemps sur Brest, je crois que c'est par ici que j'aurai souhaité déménager. Avant le port de plaisance, il y a le port de commerce et les navettes pour les îles ou le tour de la rade, puis l'Abeille Bourbon impressionnante à marée haute et les voiliers du chantier du Guip. Puis le port de plaisance où j'adorais me promener, sur la longue digue qui longe les gâteaux venus de tous horizons, parfois gigantesques, d'autres fois plus petits mais qui sans faute m'évoquaient le voyage. Y voir la mer en pleine ville me faisait me sentir ailleurs. 

boire un verre / manger :
Pour boire un verre avec vue sur la mer, je ne connais pas meilleur endroit que l'arena café, devant la marina du château. Aussi bien en soirée qu'en journée, les cocktails y sont délicieux (mention spéciale pour l'alligator), sans oublier la vue dégagée sur les bateaux et la musique, j'ai adoré y passer mes soirées bien entourée. La nourriture y est également délicieuse et je le conseille entre amis un dimanche midi. Si vous souhaitez bien manger, l'hôtel Océania dans la rue de Siam est également à essayer, pour tout vous dire il me faisait de l'oeil depuis un certain et nous avons fini par nous y rendre, Capucine et moi, pour une entrée et un dessert que nous avons toutes les deux beaucoup aimé. Ensuite il y a Columbus toujours dans Siam pour un café / un muffin, et si vous souhaitez une vue sur le pont de Recouvrance, le Casa Havana a une jolie terrasse bas de Siam.





____________________________________________________________________________________________
SE BALADER
____________________________________________________________________________________________

parcs et jardins :
A Brest il y a la mer, et des coins de verdure, où j'aimais me détendre, lire un livre ou discuter. Pour ne vous citer que mon préféré, j'ai beaucoup aimé le jardin des explorateurs, dans le quartier de Recouvrance mais de l'autre côté du pont par rapport à mon appartement. Le pont en bois qui surplombe des palmiers, les petites allées et les bancs isolés, puis surtout, cette vue sur la rade, que j'aurai pu regarder des jours durant sans me lasser. J'ai d'ailleurs toujours rêvé m'installé dans un des appartements disposant d'une terrasse face au jardin... Pour rester en ville, au printemps le coin de liberté et ses arbustes en fleur est très agréable, j'aimais également nos longues balades du dimanche après-midi au jardin botanique, et enfin, cet endroit suspendu déniché à force de marcher dans le quartier, que je ne pourrais vous situer mais qui me rappelle énormément de souvenirs, et cette vue sur la mer, encore.



____________________________________________________________________________________________
LA MER
____________________________________________________________________________________________

la plage Sainte Anne et le sentier côtier :
Enfin, comment vous parler de Brest sans vous évoquer la mer. Si la ville en elle même ne jouit pas de la plus belle des architectures, sa côte est pour sûre une des plus belles de France. En premier lieu, avant d'avoir la voiture et de pouvoir explorer d'avantage, nous nous sommes arrêtés en bus plage Sainte Anne et depuis revenus bien des fois. Croyez-moi ou non mais j'y ai même passé une des plus chaudes journées en maillot de bain tout l'après-midi ! C'est joli parce que c'est assez petit, entouré de falaises et de bateaux au mouillage, il n'y a pas trop de monde et j'en garde parmi mes meilleurs souvenirs. Pour aller plus loin, et après une quarantaine de marches, vous arriverez là-haut sur le sentier côtier d'où la vue sur l'eau turquoise est magique. Le fait de vous l'écrire me donne l'envie douce et amère d'y retourner, de me perdre dans les rochers, de m'y baigner à nouveau en septembre au milieu des poissons, ce bout de mer qui ressemble à la Corse avec ses chemins sur la falaise, ses hautes herbes et, plus loin, la découverte de ce si joli port aux eaux encore plus claires, paradis des plongeurs et des baigneurs. Et puis à l'osé, à gauche de la plage Sainte Anne, la plage des bunkers (je ne saurai vous donner son nom) d'où je retiens une tentative de levé de soleil ratée mais de jolis souvenirs tout de même.

le Conquet :
Alors le Conquet, je crois presque le connaître en long et en large. Tout d'abord la grande plage des blancs sablons où sans mentir, j'ai dû passer tous mes week-ends. A photographier la mer, le matin, en début d'après midi, au couché du soleil, des baignades en hiver et le surf ou surtout mes bouts des doigts gelés et la gorge salée. Je pense pouvoir dire que c'était ma plage préférée. Ensuite il y a le village, le petit port de pêche, la boulangerie (je vous assure, les pains au chocolat et le cake au citron plus spécialement) et une jolie balade sur les hauteurs.

la pointe Saint-Mathieu : 
Autre spot de surf, plus resserré cette fois mais aux vagues plus imposantes et plus puissantes. Encore de bons moments, un peu frais parfois, mais une eau claire qui rendait si jolie les photos. Puis le sentier qui mène jusqu'au phare et la vue dégagée sur la mer.

Crozon :
Enfin la presqu'île de Crozon et cette route au travers des arbres où je me croyais dans un roman de Stephen King, dans le nord des Etats-unis. Le pont suspendu aux cables qui s'entremêlent et cette vue sur un bras de mer et la forêt sur ces collines de toutes hauteurs. Un des plus beaux paysages. Puis arrêt obligatoire sur la point de Pen-Hir, ces falaises si hautes, les vagues qui se cassent tout en bas et cette sensation d'être si petits face à la mer. Je pourrais encore vous parler des plages alentours et des spots de surf, puis de Morgat et de gouters de crêpes, de ma montagne de souvenirs salés.







EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrer